190425 logoA propos des vibrations du sol dues à un séisme

Un séisme est dû à une rupture des roches en profondeur qui occasionne un déplacement rapide des deux compartiments d’une faille. C’est un phénomène bref (quelques secondes pour les séismes faibles à modérés à quelques minutes pour les séismes majeurs) qui génère des vibrations appelées ondes sismiques. Ces ondes se propagent de la profondeur vers la surface à une vitesse très importante (plusieurs kilomètres par seconde). Ce sont les vibrations superficielles du sol qui sont responsables de la plupart des dommages aux structures (immeubles, maisons, ponts, infrastructures). Les effondrements de structures sont responsables de la plupart des pertes humaines (*).

180209 science AdvancesUne équipe internationale constituée de chercheurs de Géoazur (Université Côte d’Azur, CNRS, Observatoire de la Côte d’Azur, IRD), des universités de La Sapienza en Italie, de Caltech et de Berkeley aux USA ont mis au point des expériences uniques en laboratoire et sur le terrain pour développer un modèle hydromécanique visant à mieux comprendre la mécanique des failles.
Ces travaux sont publiés le 13 mars 2019 dans la revue Sciences Advances

Serge_Sambolian Serge Sambolian, Phd student at Geoazur, received an Outstanding Student Presentation Award at the AGU 2018 Fall Meeting that took place at Washington DC in December 2018. Outstanding Student Presentation Awards (OSPAs) recognize excellence among student talks and posters at AGU meetings.

190204 Vign 45 final100

4,1 km/seconde sur plus de 150 km : telle est la vitesse de propagation du séisme de magnitude 7,5 survenu en Indonésie en septembre 2018, déterminée par une équipe internationale de chercheurs de l’IRD, d’Université Côte d’Azur (UCA), de l’Université de Californie à Los Angeles et de l’Institut de Technologie de Californie.
Ces résultats, qui apportent également un éclairage sur le trajet de la faille, sont publiés dans la revue Nature Geoscience le 4 février 2019.