thumb 181214 sefasilsSefasils Le laboratoire Géoazur a mené au mois de novembre 2018 une campagne en mer à bord du navire océanographique « Pourquoi Pas ? », de l’IFREMER, afin d’étudier le système de failles actives qui se situe au large de Nice. Ce réseau de failles est à l’origine d’une part essentielle de la sismicité régionale, notamment de ses plus gros événements. De tels événements peuvent déclencher des aléas induits tels que tsunamis ou glissements de terrain sous-marins. La campagne SEFASILS s’insère dans le projet « RiTMICA » (Risques Telluriques Multiples, Intégrés, sur la Côte d'Azur), projet pluri-disciplinaire financé par l’IDEX UCAJedi qui allie les compétences de géologues, de géophysiciens, de sismologues.

181202 Telepresence vigDu 1er au 7 décembre 2018,  les étudiants en deuxième année du master 3G mènent une campagne en mer au large de la côte Ligure déployant le dernier né des engins sous-marins de l’Ifremer : le H-ROV Ariane. Issue d’une collaboration multi-disciplinaire (télécommunication – géosciences - biologie) entre l’Ifremer et différentes universités, dont l’Université Nice Sophia Antipolis et Géoazur, la campagne en mer TÉLÉPRÉSENCE offre aux étudiants du master 3G l’opportunité de monter de A à Z un projet de campagne en mer, au large de la côte Ligure, de Toulon à Menton.

181123 YR0
Une équipe impliquant des chercheurs de six laboratoires français(1) a reconstitué l’histoire de l’érosion de l’Antarctique de l’Est depuis 350 millions d’années (MA). Cette étude démontre que l'érosion de l'Antarctique est pour l'essentiel très ancienne, elle remonte au Late Paleozoic Ice Age (LPIA), une grande période de glaciation datée de 340-300 MA. Le relief est essentiellement hérité de cette époque, tandis que la calotte Antarctique a eu peu d’impact sur l’érosion au cours des 30 derniers MA.

181120 sheremetYevgeniya Korniyenko-Sheremet, vient de recevoir le prix Paul Fallot-Jérémine-Jacob 2018, qui la récompense pour ses qualités de jeune géologue, particulièrement pour ses travaux de terrain réalisés en Crimée dans le cadre d’une thèse de doctorat de l’Université Côte d’Azur (UCA), dans l’Unité Mixte de Recherche Géoazur (UNS, CNRS, OCA, IRD).

"PRIX Paul FALLOT-JEREMINE, Charles JACOB (3 500€) – Le prix est décerné à Yevgeniya Korniyenko-Sheremet, géologue, ATER (Tempory Attached to Education and Research) à l’université Côte d’Azur à Géoazur"

Séance filmée de la remise des prix de l'Académis des Sciences du 20 novembre 2018