capture decran 2016 04 19 a 15.27.44

Le séisme de magnitude 7.8 est survenu le 16 avril 2016 à 23h58 (UTC) en Equateur, à une profondeur située entre 15 et 30 km. Il s'agit d'un séisme de subduction lié à la convergence relative entre les plaques Pacifique (Nazca) et Sud-Amérique.
Le mécanisme au foyer, déterminé par plusieurs agences, indique bien un évènement compatible avec une rupture localisée sur l’interplaque de subduction. L’épicentre, proche de la côte pacifique, est localisé à quelques dizaines de kilomètres des localités de Muisne, Cojimies et Pedernales. Le séisme, à environ 170 km à l'Ouest-Nord-Ouest de la capitale Quito, s'est produit juste au Sud du promontoire d'Atacames, pointe de Galera, au Sud d'Esmeraldas.

arton1587 c51a1

Des outils de modélisation et d’imagerie sismique ont été développés dans le cadre d’une collaboration interdisciplinaire regroupant des géophysiciens, des mathématiciens et des informaticiens de Géoazur1 à Sophia Antipolis, d’ISTerre2 et du LJK3 de Grenoble, dans le cadre du projet SEISCOPE et de l’Université de Toulouse (IRIT)4 et de l’INRIA-LIP5 de Lyon dans le cadre du projet MUMPS pour effectuer un cas d’étude visant à imager en 3D un réservoir pétrolier norvégien localisé en mer du Nord.
Les moyens de calcul utilisés ont été mis à disposition par le mésocentre de calcul SIGAMM hébergé par l’Observatoire de la Côte d’Azur. Ces travaux ont été publiés dans la revue Geophysical Journal International.

6263,47 mètres : telle est la mesure exacte de l’altitude du sommet du volcan équatorien Chimborazo par rapport au niveau de la mer, obtenue dans le cadre de la 3e mission géodésique franco-équatorienne et annoncée le 5 avril à Quito. Les chercheurs confirment ainsi que ce sommet reste le point le plus éloigné du centre de la Terre, situé à 6 384 415, 98 mètres. [...]

La géodésie au cœur d’une aventure franco-équatorienne

Lors de l’ascension du Chimborazo, les chercheurs ont réalisé la mesure exacte, au centimètre près, du sommet, grâce à une technique de dernière génération, utilisée pour déterminer l’altitude du Mont Blanc : la géodésie. Science qui étudie la forme et les dimensions de la Terre, la géodésie permet de réaliser différentes cartographies, navigations et applications géophysiques.