Sismicité sur la côte Ligure
Voir la vidéo


Réponses sur la sismicité régionale
Voir la vidéo

la Marge Nord-Andine
jeudi 19 février 2009 par Jean-Yves Collot

traduction [English ] [français ]

La marge Nord Andine, du Nord Pérou à l’Equateur et l’Ouest Colombien, présente une segmentation structurale résultant de la subduction de la plaque Nazca et la Ride de Carnégie à 5.5 cm/an et de l’échappement du bloc Nord-Andin vers le NNE (Fig. 1).

Cette segmentation confère à la marge une histoire sismique singulière : les segments nord Pérou, sud et centre de l’Equateur sont historiquement peu ou pas marqués par des évènements sismiques catastrophiques, alors que le segment nord Equatorien et ouest colombien ont été frappés au cours du 20ème siècle par plusieurs séismes et tsunamis dévastateurs.

En 1906, la faille inter-plaque est rompue sur plus de 500 km par un séisme de Mw 8.8. Cette zone de rupture est progressivement réactivée du sud vers le nord, au cours d’évènements de magnitude plus modeste (1942, Mw 7.8 ; 1958 Mw7.7, 1979, Mw 8.2) définissant des barrières de rupture et des aspérités sismologiques.

C’est en 2000 que Géoazur a investi le chantier Andes du Nord (AdN) pour y développer un programme de recherches sur la Zone Sismogène Interplaque en contexte de subduction.

 

 Subduction Andes du Nord

Fig. 1 Topographie des zones de subduction
des Andes du Nord et de l’Amérique centrale.

CMT M>6 et grands séismes
de la marge Nord Equateur - Sud Colombie

Opérations à la mer

SISTEUR (N.O. NADIR et N.O. Orion, 2000) Imagerie acoustique des structures profondes de la marge d’Equateur et du Sud de la Colombie par sismique réflexion multitrace et sismique grand angle.

SALIERI (N.O. SONNE, 2001) Imagerie sismique des structures de la croûte de la Ride de Carnégie et de deux secteurs de la marge d’Equateur par sismique grand angle.

AMADEUS (N.O. L’Atalante, 2005) Etude des failles sous-marines, des systèmes sédimentaires, des instabilités gravitaires, du flux thermique et de l’enregistrement sédimentaire des grands séismes de la marge nord-Equateur par cartographie bathymétrique, sismique rapide, 3.5 kHz, carottages, dragages et flux de chaleur.

ESMERALDAS (N.O. L’Atalante et N.O. Providencia 2005). Tomographie locale 3D active et passive, localisation la sismicité ambiante et étude des effets non linéaires à partir d’un réseau de stations sismologiques large-bande déployé à terre et en mer sur la marge Nord-Equateur et Sud-Colombie.

 

Participants

J-Y Collot (DR-IRD), P. Charvis (DR-IRD), N. Bethoux (Mdc, UNS), B. Pontoise (DR-IRD), J-F Dumont (CR-IRD), Y. Font (CR-IRD), A. Galvey (CR-CNRS, F. Michaud (MdC, UPMC), S. Migeon (MdC, UNSA), S. Operto, (CR-CNRS), M. Régnier (CR-IRD), A. Ribodetti (CR-IRD), F. Sage (MdC UPMC), M. Sosson (CR-CNRS).

 

Coopérations

Avec l’Institut de Géophysique de l’EPN, l’INOCAR et Petroproduccion en Equateur, INGEOMINAS, DIMAR et l’Université EAFIT en Colombie, Geomar en Allemagne, le CSIC de Barcelone en Espagne et l’Université de Victoria et le Pacific Geosciences Center au Canada, Université de Bordeaux I, Université Antilles-Guyane.

 

Bibliographie... Consulter la Bibliographie Marge Nord-Andine

 
Articles publiés dans cette rubrique