Sismicité sur la côte Ligure
Voir la vidéo


Réponses sur la sismicité régionale
Voir la vidéo

Présentation du LMI
jeudi 11 octobre 2012 par Jenny Trevisan

Le Laboratoire Mixte International "Séismes & Volcans dans les Andes du Nord" regroupe les activités d’observation et de recherche d’une soixantaine de chercheurs français et équatoriens. Validé pour une période de 4 ans, il sera dirigé conjointement par J.-M. Nocquet (Géoazur), H. Yepes (IG-EPN) et J.-L. Le Pennec (LMV).

Ce laboratoire a pour objectifs :
► d’améliorer la compréhension des processus menant à la genèse des grands séismes,
► de caractériser le volcanisme exceptionnel en Equateur,
► de contribuer ainsi à l’évaluation des aléas associés.

Il comporte un volet de formation par la recherche avec un soutien à un cursus de mastère à l’Ecole Polytechnique de Quito, l’accueil en mastère de recherche dans les universités des trois laboratoires français associés, la proposition de doctorats et les échanges entre scientifiques des laboratoires membres du LMI. Il a pour ambition de constituer un projet pilote d’animation de la recherche en Sismologie et Volcanologie en Equateur.

Ce laboratoire virtuel est structuré autour des deux équipes "Sismologie" et "Volcanologie", chacune étant pluridisciplinaire et placée sous la responsabilité conjointe d‘un chercheur équatorien et d‘un chercheur français.

L’équipe Sismologie a pour objectifs fondamentaux de :
• progresser dans la connaissance de la géodynamique régionale à l’échelle lithosphérique
• observer et de mieux comprendre les processus à l’origine des grands séismes de subduction, des séismes lents et des séismes produits sur les failles continentales,
• contraindre le temps de retour des séismes majeurs par des études paléo-sismologiques à terre et en mer.
• prédire les effets des séismes en terme de mouvements forts du sol, anticiper leur impact potentiel sur les constructions, estimer l’aléa sismique à l’échelle du territoire (zonage sismique).
Les recherches menées par cette équipe s’appuient sur plusieurs programmes ambitieux d’acquisition de données terrestres et marines réalisés ces dernières années ou en cours de développement :
• Le projet ADN (Variabilité du processus de subduction et potentiel sismique le long de la marge continentale des Andes du Nord, financé par l’ANR 2007-2011),
• Le projet de développement à l’échelle du pays d’un réseau permanent, continu et de grande qualité d’accéléromètres, stations sismologiques et GPS (projet Ampliación y modernización del Servicio Nacional de Sismología y Vulcanología , SENASV financé par l’état équatorien à travers le secrétariat national de l’éducation supérieure, de la science, technologie & innovation SENESCYT),
• des campagnes de géophysique marines, en particulier de sismique verticale et grand angle (SISTEUR 2000, SALIERI 2001, ESMERALDAS 2005 financées par IFREMER, l’IRD et l’INSU), de cartographie bathymétrique détaillée, de flux thermique, de prélèvements de carottes sédimentaires et de sismique haute résolution (AMADEUS 2005, ATACAMES 2012 financées par IFREMER, l’IRD et l’INSU) et ORION 2010 financée par INOCAR, ainsi que l’observation de la sismicité par sismomètres fond de mer.

L’équipe Volcanologie a pour objectifs principaux de :
• comprendre l’origine de la densité exceptionnelle de volcans en Equateur continental,
• améliorer la connaissance des processus profonds et superficiels qui contrôlent le magmatisme et le volcanisme équatorien,
• identifier le comportement en fréquence et magnitude de certains volcans quaternaires et mesurer la menace qu’ils présentent pour la région inter-andine.
• rechercher les relations entre la tectonique active et la construction ou destruction des édifices volcaniques, et modéliser les processus d’évolution structurale des volcans,
• un objectif essentiel de cette équipe reste le suivi des éruptions en cours dans la région nord andine.
 

 

Consulter également les pages spécifiques de l’IRD sur le LMI...

 
Articles publiés dans cette rubrique