La Direction des Systèmes d’Information (DSI) de l’Observatoire de la Côte d’Azur a pour missions principales de :

  • définir, proposer et déployer l’infrastructure informatique,
  • assurer l’assistance aux utilisateurs,
  • mettre en œuvre les outils de pilotage de l’établissement,
  • développer les outils et infrastructures numériques pour le calcul et les services réseaux.

La DSI est structurée en cinq pôles complémentaires :

Le pôle Intégration et Pilotage

Il définit, déploie et maintient les outils permettant de garantir la cohérence du système d’information. Il s’assure de la fiabilisation des données pour un meilleur pilotage de l’établissement.

Les outils concernent :

  • la gestion financière et comptable ;
  • l’administration de la recherche ;
  • la gestion des ressources humaines ;
  • l’extraction d’indicateurs pour le pilotage.

Le pôle Réseaux (infrastructure et services)

Ce pôle a pour mission de :

  • définir et mettre en oeuvre l’architecture réseau sur laquelle s’appuient l’ensemble des services ;
  • définir et déployer les services réseaux ;
  • assurer la sécurité de l’infrastructure ;
  • assurer la surveillance opérationnelle des services réseaux.

Le pôle Postes Clients

Ce pôle a pour mission :

  • la gestion du parc informatique ;
  • la définition, le conseil, l’acquisition, l’installation et la maintenance des postes des utilisateurs ;
  • le support de premier niveau et le dépannage ;
  • la mise en oeuvre de procédures d’automatisation de tâches.

Le pôle Calcul

Ce pôle a en charge les moyens de calcul de l’OCA et en particulier :

  • l’administration du mésocentre de calcul intensif (équipe CRIMSON) ;
  • l’administration des serveurs d’équipes.

Le pôle Génie Logiciel Scientifique (GLiS)

Ce pôle se focalise sur les questions de développement logiciel à destination scientifique. Ses domaines d’intervention incluent notamment :

  • la valorisation des codes scientifiques développés à l’OCA ;
  • l’intervention et le suivi sur les projets ayant une composante développement ;
  • la veille technologique et la formation ;
  • des interventions ponctuelles sur des problèmes logiciels spécifiques.
Aller au haut