Formation et Recherche en Géorisques en Haïti

Ce projet s’intègre dans la stratégie de développement au Sud de l’UMR Géoazur dont la spécificité est : observer, analyser, modéliser pour mieux comprendre les processus de déformation de la lithosphère et ceci par une triple approche Terre – Mer – Espace. La plaque Caraïbe constitue du fait de son contexte géodynamique et tectonique une zone d’étude tout à fait particulière dans lequel les aléas naturels séisme – mouvement de terrain – tsunami en sont des conséquences indéniables.

Depuis 2010 l’investissement de Géoazur en Haïti s’est accru tant sur le plan scientifique que sur le plan d’une réflexion sur les cursus universitaires de la Faculté des Sciences de l’Université d’Etat d’Haïti. Pour cela nous avons été soutenus par différents organismes ou représentations tels que l’IRD, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), l’Ambassade de France en Haïti et la cellule des relations internationales de la Conférence des Présidents des Universités françaises.

 

Par ailleurs, ce projet s’appuie sur un partenariat scientifique et pédagogique francophone entre l’Unité de recherche en Géosciences (URGéo) de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH), les UMR Géoazur (Nice Sophia Antipolis), Espace-Dev (Montpellier), Géologie (ENS Paris), l’antenne de Géosciences Montpellier à l’Université des Antilles, le laboratoire Géorisques et Environnement de l’Université de Liège et le Pôle Géomatériaux – Géoenvironnement et Géomécanique de l’Université Catholique de Louvain.

L’objectif du projet est triple :

1/ Accompagner et renforcer le développement d’une jeune équipe scientifique, URGéo, à la Faculté des Sciences de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH) en l’inscrivant dans le processus d’accompagnement de Jeune Equipe Scientifique de l’IRD

2/ Créer et développer une formation Master Géosciences – Géorisques au sein de l’UEH

3/ Développer un réseau scientifique régional caribéen

La demande de reconnaissance de cette jeune équipe scientifique IRD constitue la continuité naturelle de l’investissement engagé depuis plusieurs années qui a permis en particulier de former plusieurs jeunes docteurs (en France, en Belgique et aux Etats-Unis) dont la plupart sont revenus en Haïti. Tous les éléments sont donc là pour créer la première équipe scientifique structurée en géosciences – géorisques haïtienne de niveau international.  Les axes de recherche de l’URGéo sont au nombre de trois :
•    les instabilités de versant
•    le comportement des sols argileux et des fondations
•    failles actives et sismologie appliquée

Grâce au potentiel des jeunes docteurs haïtiens qui ont été formés ces 5 dernières années, il a également été possible de développer au sein de la Faculté des Sciences de l’UEH une formation de niveau master centrée sur les géorisques et les géosciences. Cette formation sera le pivot de communication et de transfert de compétences et de savoir de l’équipe vers le monde académique et le monde socio-économique. Son objectif est de former des cadres en géosciences spécialisés en risques géologiques adaptés au milieu caribéen et sachant intégrer et répondre aux problématiques environnementales et d’aménagement du territoire. Ce Master débutera en octobre 2017. Afin de mettre à niveau les étudiants désireux de s’inscrire dans cette filière, une formation de pré-master se déroule actuellement de mars 2017 à juin 2017.

***
PRINCIPAL INVESTIGATORS :
E. Tric (Profeseur UNS-UCA, Géoazur) et D. Boisson (Professeur Université d’Etat d’Haïti)

SOURCES FINANCEMENT :
Geoazur, IRD, Ambassade de France, Conférence des Présidents des Universités Françaises, Coopération universitaire au développement de la Fédération Wallonie – Bruxelles.

CALENDRIER :
Montage du projet 2015 - 2016
Démarrage du pré-Master : Mars 2017
Démarrage du Master : Septembre 2017

DUREE :
Formation : 3 ans minimum à partir de 2017
Recherche : 3 ans minimum