191008 Logo ANR MARACAS noir La première mission de terrain du projet ARN  MARACAS (MARine terraces along the northern Andean Coast as a proxy for seismic hazard ASsessmentse) a eu lieu cet été au Nord du Pérou.

Ce projet, coordonné par Marianne Saillard (Université Côte d'Azur, CNRS, OCA, IRD,Géoazur), a pour objectif d'appréhender l'aléa sismique en utilisant comme proxy les terrasses marines.

Artcle source IRD paru le 1er juillet 2019
réf : "Missions pluridisplinaires dans le bassin de Talara :
modéliser l’évolution tectonique spatio-temporelle de la subduction de ce segment des Andes du Nord"

191008 MARACAS LowLa zone côtière des Andes du Nord est caractérisée par deux régimes tectoniques, la zone de subduction dont le comportement sismo-tectonique est très variable le long de l’interface de subduction et la faille crustale qui délimite le bloc nord-andin et entraîne l’ouverture du Golfe de Guayaquil. De part et d’autre du Golfe, la zone avant-arc est en grande partie sous-marine mais présente d’excellentes conditions d’affleurement à Terre des structures géologiques. Cette zone est riche en ressources fossiles et soumise aux risques telluriques (subduction) et climatiques.

En Juillet 2019, les partenaires du projet MARACAS sont partis en mission de terrain dans le bassin de Talara et sur la bordure ouest du massif Amotape au Nord Pérou, et le long de la côte du sud de l’Equateur. Cette mission est l'une des deux missions pluridisplinaires déployées à l'IRD dans cette région cet été, afin d'étudier l’histoire géodynamique de la structure actuelle des roches en intégrant la thermicité et les déformations passées et récentes (mouvements horizontaux et verticaux) dans le but de modéliser l’évolution tectonique spatio-temporelle de la subduction de ce segment des Andes du Nord.

Le  programme ANR JCJC MARACAS porté par Marianne Saillard (IRD-Geoazur, Nice ; ANR-18-CE31-0022) est lié au LMI SVAN (Laboratoire Mixte International " Séismes et Volcans dans les Andes du Nord "). Il vise à mieux comprendre la segmentation sismo-tectonique de la zone de subduction, à déterminer s’il existe des variations dans la déformation Quaternaire de part et d’autre du Golfe de Guayaquil et à mieux en comprendre l'origine.

La mission a regroupé  2 chercheurs de Géoazur, Marianne Saillard et Guillaume Duclaux, et 3 chercheurs Régis Braucher, CNRS-CEREGE ; Nicolas Espurt, AMU-CEREGE et Laurence Audin, IRD-ISTerre ; avec pour objectif d’identifier et d’échantillonner pour des datations cosmogéniques, différents marqueurs morpho-tectoniques du soulèvement côtier au cours du Quaternaire, en particulier les tablazos (terrasses marines de grande étendue avec dépôts de coquilles) préservés dans cette zone, ainsi que les terrasses alluviales, parfois perchés à plus de 300 m au-dessus du niveau marin actuel.

Le projet ANR MARACAS a été présenté au 8th International Symposium on Andean Geodynamics (ISAG) qui s'est déroulé du 24 au 26 septembre 2019 à Quito (Equateur)

191008 Logo ANR MARACAS noirContact projet ANR MARACAS
Marianne SAILLARD
CR IRD - Géoazur
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tel: +33 (0)4.83.61.85.39

Contact communication Géoazur :
Corinne Nicolas-Cabane
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél : +33 (0)4 83 61 86 88