181025 Haiti copyright Etienne BertrandLe Cerema s’est rendu en Haïti dans le cadre de la coopération entre le laboratoire GEOAZUR et la faculté des sciences de l’Université d’État d’Haïti pour effectuer un transfert de technologie sur les expérimentations sismologiques.
Dans le cadre de la coopération scientifique entre le Cerema et le laboratoire GEOAZUR (CNRS, IRD, OCA, Université de Nice Sophia Antipolis), des travaux ont été menés sur l'aléa sismique à Port au Prince suite le séisme du 12 janvier 2010.

 La variabilité des mouvements sismiques a été mise en évidence sur la ville, au cours de travaux universitaires réalisés entre 2012 et 2016 (dans le cadre du master et de la thèse de Sadrac Saint-Fleur).

Une amplification du mouvement proche de la côte a été ainsi révélée.
Configuration de la station d’acquisition par l’équipe de sismologues de la faculté des sciences de l’Université d’État en Haïti

181025 Haiti 2 copyright Etienne BertrandA la suite de ces travaux, un co-financement EUH (Université d'Etat d'Haïti) et GEOAZUR (projet SHAPAP piloté par Françoise Courboulex) a été obtenu afin de mener une expérimentation sismologique dans la zone des fortes amplifications sismiques afin de mieux les caractériser et comprendre leur origine.

Les résultats obtenus permettront une meilleure prédiction des mouvements sismiques forts afin de mieux les prendre en compte dans le développement de la ville de Port-au-Prince et ainsi d’assurer une meilleure résilience de la cité.
Zoom sur la station d’acquisition portable et son alimentation électrique

181025 Haiti 4 copyright Etienne BertrandDans ce cadre, Etienne Bertrand du Cerema a été appelé à se rendre sur place entre le 18 et le 27 Août afin de :

- faire un bilan de la surveillance sismique et de l’observation sismologique existant en Haïti
- assurer un transfert technologique sur l'utilisation des stations sismologiques portable (stations CENTAURE du réseau mobile français)
- définir les sites et superviser l'installation temporaire des stations sur le terrain
- faire une présentation des travaux en cours au sein de l'équipe MouvGS sur la prévention du risque sismique.

Le réseau a d’ores et déjà permis d’enregistrer les séismes des 23 septembre (Magnitude de 5.2) et 7 octobre (Magnitude de 5.9) ayant frappé le Nord de l’ile d’Hispaniola.

L’analyse des enregistrements permettra de mieux préciser l’aléa sismique dans la plaine du Cul-de-Sac à Port-au-Prince.

En savoir plus sur la coopération entre l'Université d'Etat d'Haïti et Géoazur

Photos : copyright Etienne Bertrand, Cerema