Trois Assitants de Prévention : Julien Ambre, Alexandre Dano et Olivier Laurain

La réglementation en vigueur est appliquée dans l'UMR en adéquation avec les règles de chaque organisme d'appartenance des personnels et de l'implantation multi-sites.

Dans le cadre de l’élaboration du document unique (DOCUNIC), un plan d’action est établi chaque année dans le but d’améliorer la prise en charge des risques de l’unité. Ce document fait notamment référence au risque « laser », aux risques électriques, chimiques ainsi que la radioprotection (présence d'un PCR), au risque « Travail Isolé », au risque « mission » et au risque routier (déplacement entre les différents sites). Les points les plus importants (par ordre de priorité) sont :

  • L’accueil des nouveaux entrants est retenu comme l’une des principales priorités. Un groupe de travail a été mis en place afin d’assurer l’information et la prise en charge des nouveaux entrants et notamment des nombreux stagiaires accueillis au laboratoire. Un livret d’accueil incluant un circuit « arrivée » (avec visa des responsables), contenant des informations spécifiques sur les risques présents au laboratoire ainsi que des informations pratiques, a été mis en place dès 2011. Un livret de départ existe également.
  • Pour prendre en compte le travail isolé sur le site du plateau de Calern, les responsables s'appuient sur le matériel de radiocommunication équipé de PTI* (radio équipée du système homme couché - *Protection des Travailleurs Isolés) mis en place fin 2003. Des formations à l’utilisation de ce matériel sont dispensées régulièrement par les Assistants de Prévention (AP).

Un registre d’Hygiène et Sécurité en ligne existe sur le portail internet de l’Observatoire de la Côte d’Azur afin que chacun puisse signaler tout incident, accident ou dysfonctionnement. Les informations collectées sont alors automatiquement envoyées aux acteurs de prévention (AP + ingénieurs).

Des formations sont régulièrement proposées au personnel, y compris stagiaires, doctorants, etc, via la formation permanente (formation secouriste, risque routier, …). Tous les entrants qui ont à travailler sur les équipements scientifiques doivent suivre la formation adaptée (« missions embarquées », « risques laser », « habilitation électrique », etc.).