Le mercredi 3 octobre 2018 a été réalisée la jouvence de l'acquisition sismologique de la station large-bande Resif ARBF.

Cette station a été installée le 26 octobre 1998 et a déjà connu une jouvence en 2009 avec l'installation d'un boîtier de communication Internet Mykérinos de la société Agécodagis.

Les équipements sont situés dans le sous-sol du bâtiment principal du Cerege. C'est un ancien sanatorium du XXème siècle.

La station met en oeuvre les capteurs suivants:

un vélocimètre large-bande Streckeisen STS-2,

un accéléromètre Kinemetrics Episensor FBA-EST.

 

Les présents travaux de jouvence ont été matérialisés par le remplacement :

de l'ancien couple d'instruments d'acquisition "station TITAN - boîtier Mykérinos" associé à un boîtier GPS intermédiaire,

de l'ancien système de datation GPS par une antenne GPS Garmin.

 

Cette opération intervient dans le cadre des actions propres de l'Observatoire sismologique de Géoazur.

 

Sur la photo ci-dessous on voit l'ancienne acquisition sismo avant sa dépose:

(Cliquer sur les photos pour agrandir)

ARBF ancienne install

A gauche un très ancien numériseur Agécodagis TITAN-6 du milieu des années 90 toujours opérationnel.

A sa droite le boîtier Mykérinos associé

 

Le nouveau matériel installé est une station sismologique Stanéo D6BB-DIN associée à une antenne GPS Garmin. Les travaux ont nécessité le remplacement de tout le câble GPS avec une protection renforcée dans sa partie extérieure à l'aide d'une gaine adaptée.

 

Ci-dessous la nouvelle station installée dans un boîtier étanche:

ARBF station D6

 

La nouvelle antenne GPS solidement calée avec son câble très protégé:

ARBF antenne GPS

 

 Une vue d'ensemble de l'installation:

ARBF vue global

Sous le double capot d'isolation en polystyréne se trouve le STS-2 avec à sa droite l'accéléromètre Episensor

Les capteurs sont installés sur une dalle en béton totalement découplée du bâtiment

 

 

L'Observatoire sismologique de Géoazur tient à remercier vivement ici:

 

Jérôme Cheze, Xavier Martin et Christophe Maron pour leur participation très active à cette opération couplée de plus le jour même avec le démontage définitif de l'ancienne station Renass PRAF du Lubéron dans la célèbre Forêt de Cèdres du massif du Pradon.

Le Cerege pour l'accueil chaleureux fait à cette opération et la facilité opérationnelle dont nous avons bénéficiée. Plus précisément nous remercions ici Philippe Dussouillez pour son appui et son aide précieuse lors de nos diverses interventions sur ce site.

 

logo cerege

 

logo obsismo

 

 

 

Le mercredi 26 septembre 2018 se sont terminés les travaux de jouvence dans le cadre du projet Interreg RISVAL de la station sismologique NOCA hébergée sur le site du Mont-Gros à Nice (photo Marc Heller, OCA) appartenant à l'Observatoire de la Côte d'Azur (OCA).

Cette station a été installée le 26 juillet 2013 de façon provisoire par le Céréma avec le prêt de leurs propres instruments.

 

Les présents travaux de jouvence se sont concrétisés par:

l'installation d'une armoire compléte d'instrumentation développée par l'Observatoire sismologique de Géoazur et équipée d'un tableau électrique normalisé ainsi que d'un automate programmable industriel (API) MOXA E-4200,

d'une station Stanéo D6BB-DIN,

d'un accéléromètre Kinemetrics Episensor FBA-EST.

 

Le capteur vélocimétrique courte-période Lennartz LE3D (5 secondes) du Céréma a quant à lui été conservé.

 

La station est localisée dans un local sécurisé d'environ 15 mètres carrés situé vers le sommet de la colline de l'Observatoire. Une alimentation électrique nous est fournie par l'OCA. Un accès réseau par fibre optique sera très prochainement installé. L'installation de l'armoire d'instrumentation a nécessité le déplacement du radiateur électrique du local.

 

Les diverses actions de la jouvence sont présentées au fil des photos suivantes:

(CLIQUER DESSUS POUR LES AGRANDIR)

 

NOCA local

Vue globale du local abritant la station

 

L'armoire d'instrumentation en cours de pose:

NOCA armoire vide

On distingue les gaines d'arrivée des câbles 230 volts et GPS

 

La même armoire totalement équipée:

NOCA8armoire pleine

 

Avec plus précisément:

En haut à gauche le tableau électrique équipé d'un réenclencheur automatique, à droite l'API de supervision MOXA,

Au milieu la station sismologique avec au dessus d'elle le chargeur de batteries et à sa gauche un switch Ethernet,

En bas les 4 batteries.

 

Sous l'armoire est positionné le vélocimètre Lennartz:

NOCA capteur velo

 

Avec à sa gauche l'accéléromètre:

NOCA accelero

 

La vue toujours gratifiante des premiers battements de nouveaux matériels:

NOCA premiers signaux

 

Un gros plan sur la station sismologique Stanéo D6BB-DIN:

NOCA station

 

Une vue de l'antenne GPS située sur le toit du local:

NOCA antenne GPS

 

L'armoire d'instrumentation fermée avec ses autocollants d'information:

NOCA armoire fermee

 

Nous avons ce jour démarré les équipements mais, comme le local n'est pas encore équipé d'une liaison réseau, les données sont stockées localement dans la station. L'accès au réseau Rénater se fera via une fibre optique devant être installée prochainement.

 

Ces travaux clôturent la campagne de jouvence prévue dans le projet Interreg RISVAL.

Ce projet a été monté et défendu par Anne Deschamps et Bertrand Delouis de Géoazur. Il a permis à l'Observatoire sismologique de cette UMR de moderniser d'une façon très impactante et durable des sites d'acquisition très importants dans le paysage de la recherche sismologique transfrontalière.

Nous les remercions beaucoup ici pour ce gros travail réalisé très en amont des phases opérationnelles de travaux décrites au fil des pages Web de l'Observatoire sismologique.

 

L'Observatoire sismologique de Géoazur tient également à remercier vivement ici:

 

Le projet RISVAL pour son appui financier fort,

Xavier Martin et Michel Pernoud (du Céréma) pour leur participation très active à cette opération.

L'Observatoire de la Côte d'Azur pour l'accueil chaleureux fait à cette opération et la facilité opérationnelle dont nous avons bénéficiée. Plus précisément nous remercions:

Alain Anglade (directeur technique de l'OCA) pour son support constant,

Jean-Philippe Ghibaudo et Arnaud Pailleux (DSI) pour l'intégration des équipements scientifiques dans le réseau informatique de l'OCA,

Thierry Lanz (directeur de l'OCA) et Farrokh Vakili (précédent directeur de l'OCA) pour leur appui fort à l'Observation sismologique de l'UMR Géoazur au sein de l'OCA dans le cadre du réseau national RESIF.

 

logo alcotra risval

logode OCA

 

 

logo obsismo