The NILe and AFAR regions: hydrologic changes and impact on human adaptation in the last 20,000 years (NILAFAR)

Les modèles numériques qui synthétisent nos connaissances du système climatique prévoient pour les décennies à venir des variations extrêmes du cycle de l'eau qui auront un impact sur les ressources naturelles et les populations. Dans la corne de l’Afrique, depuis plusieurs milliers d’années, des périodes de fortes et faibles moussons ont déterminé la disponibilité en eau dans les basses terres, ce qui a affecté drastiquement les dynamiques de peuplement humain. Comment ces populations se sont-elles adaptées à ces changements plus ou moins rapides de disponibilité en eau depuis 20,000 ans ? Comment l’homme s’adaptera aux changements climatiques et environnementaux futurs ?

Le projet NILAFAR vise à quantifier les fluctuations hydrologiques et à documenter leurs conséquences sur les communautés humaines, à la transition entre le monde des chasseurs-cueilleurs et le monde des agro-pasteurs, au cours des 20,000 dernières années, en Afrique du nord-est (en région Afar, Ethiopie & Djibouti). Il vise aussi à acquérir une meilleure compréhension des mécanismes à l’origine des fluctuations de la mousson africaine et des épisodes d’hyperaridités qui se sont installés en quelques centaines d’années dans le passé.

Ce projet est conçu sur une synergie disciplinaire et humaine en région Afar entre :

  • des missions de terrain en archéologie, paléoclimat (carottage des lacs Abhé) et géomorphologie
  • de la modélisation du climat : échelle régionale (débit du Nil Bleu, Awash & Gobbad) et télé-connection globale
  • des analyses en laboratoire afin de i) définir les stratégies de subsistance humaine telles que la pêche, l'élevage et le commerce ii) quantifier les fluctuations hydrologiques et leurs impacts sur l’érosion des sols à partir du couplage de biomarqueurs organiques (d2Hwax), des isotopes du lithium & néodyme et l’étude des diatomées (fonctions de transfert hydro-chimique).

Les attendus scientifiques sont :

  • Etablir un modèle de peuplement diachronique à grande échelle dans la région Afar
  • Mieux comprendre la co-évolution Homme-Environnement-Climat depuis 20,000 ans
  • A long terme, mieux comprendre la variabilité passée de la mousson en Afrique de l'Est afin de proposer des tendances hydrologiques futures et in fine aider à améliorer l’adaptation des populations face au défi de la raréfaction des ressources en eau.

Période de financement : avril 2021- avril 2026 (contact )

Montant : Aide ANR: 558 688,00 €          

https://anr.fr/Project-ANR-20-CE03-0011