ANO4-GAIA

Tâches de service GAIA :

1. Validation des paramètres stellaires obtenus avec Gaia

Validation des paramètres stellaires obtenus à partir des données photométriques et des données spectroscopiques obtenues par Gaia. La cohérence des résultats provenant de chaque instrument doit être étudiée et évaluée pour préparer les publications intermédiaires et la publication finale. Ces évaluations font partie de la documentation. En parallèle des ces validations internes, la validation doit également s’effectuer par confrontation des résultats Gaia à des données externes de qualité (AMBRE, GES, RAVE ...) afin d’estimer les effets systématiques et de quantifier au mieux les incertitudes publiées. Ceci concerne plus particulièrement la validation des paramètres stellaires issues des données spectroscopiques dont le laboratoire Lagrange de l’OCA a la responsabilité.

2. Validation pour les objets du système solaire observés avec Gaia

Dans le cadre de la mission Gaia et des observations des objets du système solaire le Laboratoire Lagrange de l’OCA est impliqué dans la validation des résultats astrométriques et physiques sur les objets du système solaire, en grande majorité des astéroïdes de la ceinture principale. Pour cette activité Comparaison à des données externes de qualité permettant de comparer individuellement et statistiquement des résultats Gaia à d’autres observations déjà qualifiées, en particulier les données de chronométrage des occultations de ces vingt dernières années pour évaluer de façon externe la précision des orbites des planètes reconstruites à partir des observations Gaia. En liaison avec ces activité de validation et de valorisation des résultats Gaia, le laboratoire Lagrange de l’OCA développe une interface d’accès aux grandes bases de données concernant les petites planètes, orientées sur les propriétés physiques et souhaite y inclure les données Gaia.

Contact local : F. Mignard

Contact national : F. Mignard

ANO4-Gaia-ESO

Tâches de service Gaia-ESO :

La détermination des paramètres atmosphériques et des abondances chimiques des étoiles observées par les relevés spectroscopiques au sol d’accompagnement de la mission, tel que le Gaia-ESO Survey, est fondamentale pour leur exploitation scientifique pour l’archéologie galactique. Afin de réaliser une analyse homogène et efficace de plusieurs centaines de milliers, voir de millions de spectres, un traitement des données et une validation automatiques des résultats sont indispensables.

Les besoins de l’Observatoire de la Côte d’Azur concernant le SO4 Gaia-ESO Survey concerne la production des catalogues de paramètres stellaires (Temperature, gravité, métallicité mais aussi abondances chimiques détaillées) des étoiles FGK observées avec les spectrographes GIRAFFE et UVES dans le cadre du Gaia-ESO Survey (Working Groups 10 dont l’OCA a la responsabilité et WG 11 auquel l’OCA est contributeur). L’OCA est également responsable du calcul des grilles de spectres synthétiques stellaires utilisés par l’ensemble du consortium.

Les besoins plus précis pour 2017 impliquent :

  • la gestion du flux des données (release de données internes 2 à trois fois par an), à la fois celles générées par le pipeline local, mais aussi celles produites par les analyses effectués par d’autres instituts participants au WG10 coordonné par l’OCA, et celles de la base de données générale du projet (spectres, vitesses radiales, information photométrique). Cette phase de gestion de données incluse la production de paramètres de contrôle de qualité et détermination des erreurs internes et externes associées (au niveau de chaque node producteur, puis au niveau du WG-management), ainsi que l’analyse critique, comparaisons et assemblage des paramètres issus des différents nodes contributeurs.
  • validations externes des paramètres recommandés GES (vs. d’autres relevés spectroscopiques, eg APOGEE et bientôt GALAH, mais aussi paramètres fondamentaux obtenus par d’autres techniques, eg. photométrie, astero-sismologie CoROT, etc.)
  • l’amélioration des ingrédients physiques sur lesquels sont basés les spectres synthétiques utilisés dans l’analyse : travaux sur la complétude et qualité des données atomiques et moléculaires, travaux sur les modèles d’atmosphères, développement de corrections NLTE-LTE, …

Contact local : V. Hill

Contact national : V. Hill

ANO4-EUCLID

Tâches de service EUCLID :

  • Tests et validation des catalogues de galaxies issus des simulations numériques, utilisés pour le développement des algorithmes au sein de l’Organisation UnitLE3 du Segment Sol, en particulier la détection d’amas de galaxies. Réalisation de passerelles avec l’Organisation Unit SIMulations concernant l’introduction des masques de visibilité et des erreurs photométriques sur les catalogues simulés.
  • Développement, réalisation et tests d’algorithmes dans le cadre de l’Organisation Unit LE3, visant à effectuer une association multi-longueur d’ondes entre les sources des catalogues Euclid et celles des catalogues issus des grands projets dans les domaines radio, sub-mm, X…(Planck, e-Rosita, LOFAR, SKA, …)
  • Développement, réalisation et tests d’algorithmes dans le cadre de l’Organisation Unit LE3, visant à la réalisation des catalogues d’amas de galaxies à partir des relevés Euclid et à leur exploitation.

Contact local : S. Maurogordato, M. Schultheis

Contact national : Y. Mellier, O. Le Fèvre

ANO4-WEAVE

Besoins pour 2017 :

Les relevés avec WEAVE débuteront début 2018, le projet entre donc cette année dans une phase critique pour deux des aspects fondamentaux et complémentaires de la préparation des relevés :

* Développement du pipeline de mesure des abondances dans les spectres stellaires du relevé (spectres à basse et haute résolution). En effet, le système d’analyse des spectres interne au projet (Advanced Data System ou APS) accomplira les premières étapes de l’analyse des spectres (classification étoile/galaxies/quasars, puis pour les spectres stellaire détermination des paramètres fondamentaux T,g,[M/H],[a/Fe], et enfin, pour les spectres stellaires obtenus à haute résolution spectrale, abondances pour 5 éléments Si,Ca,V,Fe,Ni. Or, besoins pour l’Archéologie galactique (le plus gros des relevés WEAVE, ~4 millions de spectres stellaires) concernent une vingtaine d’éléments issus des principales familles nucléosynthétiques, essentiels pour assurer le succès du projet. L’OCA s’engage à fournir ces abondances supplémentaires, ce qui implique le développement et les tests (2017-2019) d’un pipeline automatique capable de traiter ~700,000 à 800,000 spectres par an, ainsi que construire un système de contrôle de qualité (QC) associé, et la documentation nécessaire. A partir de 2018, la tâche de service devra également comprendre une responsabilité opérationnelle du pipeline (production des abondances et QC).

* Développement de la stratégie des relevés de Galactic Archaeology et sélection des cibles. Les relevés de Galactic Archaeology ave WEAVE (accompagnement au sol de la mission Gaia) sont actuellement en pleine préparation. L’optimisation de la fonction de sélection des cibles est particulièrement délicate (pour éviter des biais qui altereraient l’interprétation des relevés tout en s’assurant une bonne représentation dans les catalogues finaux des populations d’intérêt majeur). L’OCA a une responsabilité dans la construction de cette fonction de sélection des cibles pour le grand relevé à haute latitude galactique (WEAVE LR-HighLatitude survey) qui visera 2millions de cibles, sélectionnées pour maximiser le nombre d’étoiles du halo tout en maintenant une petite (mais aussi peu biaisée que possible) d’étoiles du disque épais. Pour la période 2017-2018, la tâche de service concernera donc deux activités principales : (i) l’optimisation de la fonction de sélection des cibles du relevé LR-Halo de WEAVE, reposant à la fois sur les grands relevés photométriques du ciel nord (SDSS, PanSTARRS) et sur les deux premières data-releases de Gaia ; la documentation associée à cette fonction de sélection sera également produite et délivrée au consortium WEAVE. ; (ii) une contribution au WEAVE Survey Working Group pour le relevé LR-HighLatitude, dont la tâche est de construire un plan global du relevé (à partir des différents catalogues fournis par les équipes scientifiques et jusqu’à la planification du relevé sur les 5 ans du projet, en passant par la stratégie de tuilage sur le ciel, l’allocation des fibres sur les objets, etc.). A partir de 2018, la tâche de service évoluera vers une tâche plus orientée vers l’opérationnel : création des catalogues de cibles pour le relevé avant chaque semestre d’observation du relevé, production des OBs (allocataions de fibres), ainsi que les activités de monitoring du relevé (vérification des cibles effectivement observées, % de complétude vs cibles attendues, et % de complétude des spectres ayant passé les tests de QC, etc.) et développement d’outils adaptés à ce monitoring.

Contact local : V. Hill

Contact national : V. Hill

Aller au haut