ANO3 LOFAR

LOFARLOFAR (abréviation de LOw Frequency ARray) est un interféromètre basses fréquences (de 30 à 240 MHz), formé d’une cinquantaine de réseaux phasés (groupes d’antennes) qui sera utilisé en radioastronomie. Une quarantaine de ces réseaux, totalisant environ 35 000 antennes élémentaires, se trouvent aux Pays-Bas et une dizaine d’autres, environ 16 000 antennes, dans les pays environnants. Les postes seront installés dans plusieurs pays européens dans le but d’obtenir une aire d’observation supérieure au 1 km2. En France, l’un de ces réseaux (1 600 antennes et leurs 96 récepteurs associés) vient d’être installé à la station de radioastronomie de Nançay (unité de l’Observatoire de Paris, du CNRS et de l’Université d’Orléans) en région Centre. Le traitement des données sera effectué à l’aide d’un ordinateur installé aux Pays-Bas.

À lʼObservatoire de la Côte dʼAzur des recherches de pointe sont menées sur la formation des grandes structures de lʼUnivers à travers lʼexploitation des données LOFAR (projet ANR J.C.J.C. OPALES - P.I. C. Ferrari).

Voir aussi : LOFAR

Contact : Chiara Ferrari, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Aller au haut