ANO3 LOFAR

LOFARLOFAR (abréviation de LOw Frequency ARray) est un interféromètre basses fréquences (de 30 à 240 MHz), formé d’une cinquantaine de réseaux phasés (groupes d’antennes) qui sera utilisé en radioastronomie. Une quarantaine de ces réseaux, totalisant environ 35 000 antennes élémentaires, se trouvent aux Pays-Bas et une dizaine d’autres, environ 16 000 antennes, dans les pays environnants. Les postes seront installés dans plusieurs pays européens dans le but d’obtenir une aire d’observation supérieure au 1 km2. En France, l’un de ces réseaux (1 600 antennes et leurs 96 récepteurs associés) vient d’être installé à la station de radioastronomie de Nançay (unité de l’Observatoire de Paris, du CNRS et de l’Université d’Orléans) en région Centre. Le traitement des données sera effectué à l’aide d’un ordinateur installé aux Pays-Bas.

À lʼObservatoire de la Côte dʼAzur des recherches de pointe sont menées sur la formation des grandes structures de lʼUnivers à travers lʼexploitation des données LOFAR (projet ANR J.C.J.C. OPALES - P.I. C. Ferrari).

Voir aussi : LOFAR

Contact : Chiara Ferrari, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

ANO3 SUV

En tant que nouveau service du pôle thématique national JMMC, le SUV (Service aux Utilisateurs du VLTI) assure, au sein des observatoires concernés (Nice, Grenoble, Paris, Lyon), un service de support aux utilisateurs des instruments de deuxième génération du VLTI. Il se traduit par une assistance personnalisée à la préparation des propositions d'observation et des observations, et au traitement des données des instruments GRAVITY et MATISSE. Cela inclut également une assistance dans l'utilisation critique des logiciels de reconstruction d’image et d’ajustement de modèle du JMMC/MOIO (Méthode et Outils pour l'Interférométrie Optique). Pour accomplir sa mission, SUV s’appuie donc sur différents outils de préparation et d'analyse des observations du JMMC/MOIO, tout en s'articulant également avec les outils de modélisation astrophysique polychromatique développés et mis à disposition par le groupe AMHRA du JMMC/MOIO. Cet articulation entre SUV et JMMC/MOIO vise donc une exploitation scientifique optimale des instruments du VLTI.

Le SUV est coordonné par l'Observatoire de la Côte D'Azur à Nice, avec trois nœuds locaux à l'Observatoire de Paris, à l'OSUG (Grenoble), et à l'Observatoire de Lyon. Une plate-forme centralisée de type helpdesk (en construction), hébergée à l'OCA, collectent les questions des utilisateurs et les demandes de visite sur un des quatres sites pour une assistance en face à face. Ces questions et demandes sont ensuite redirigées vers le site approprié. Les pages web d'information et de redirection vers la plate-forme de type helpdesk (http://www.jmmc.fr/suv ; en construction), ainsi que tout service “web” nécessaire à la bonne marche du SUV sont mis à disposition et maintenus sur le site web du JMMC .

Contact : Alexis Matter, alexis.matterCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.