Emmanuel tric, directeur du laboratoire Géoazur a participé au débat ouvert dans le cadre du Bar des Sciences et des Citoyens de Nice, le mercredi 23 janvier 2013 à partir de 18h30 au "Bar des Oiseaux", lieu emblématique du vieux Nice, sur le thème "prédire accidents et catastrophes ?"

"Peut-on vraiment prévoir certaines catastrophes, comme le changement climatique, les éruptions volcaniques, les ouragans, les tremblements de terre ? Les scientifiques sont-ils sûrs d’eux et de leurs modèles ? trop sûrs d’eux, ou pas assez ? Quelles différences entre experts et gourous ? Quelle conduite adopter en cas de risques très graves mais jugés peu probables : doit-on être alarmiste, ou ignorer la menace ? Enfin, en cas de défaillance, les experts doivent-ils être condamnés, comme les astrologues des temps passés ? Après la condamnation à l’Aquila, les experts accepteront-ils encore d’être enrôlés dans la prédiction des épidémies, tornades et autres menaces ?"
Pour ce Bar des Sciences et des Citoyens, deux autres intervenants ont accepté de débattre au coté d’Emmanuel Tric : Denis BIETTE, expert es fins du monde, membre du laboratoire de Zététique de l’Université de Nice-Sophia-Antipolis et Pierre CARREGA, spécialiste du climat et de la météo, professeur à l’Université de Nice-Sophia- Antipolis.

Les soirées du bars des sciences sont ouvertes à tous et sont gratuites.

Le Bar des Sciences de Nice est soutenue par le Conseil Régional PACA. Il est organisé par la SFP (Société Française de Physique), l’ OCA (Observatoire de la Côte d’Azur) et le LPMC (Laboratoire de Physique de la Matière Condensée)