La 16e édition de la Nuit des Coupoles Ouvertes (NCO) a eu lieu le samedi 23 juin 2011 de 16h à minuit passé.

Cet évènement a lieu tous les deux ans, sur le plateau de Calern de la commune de Caussols. C’est un moment de rencontre entre le public et les professionnels. L’accès aux infrastructures de l’Observatoire de la Côte d’Azur (OCA) est libre le temps d’une nuit....

Comme pour les autres unités de l’OCA, les activités de Géoazur ont attiré un nombreux public autour de l’équipe Astrogéo pour découvrir la télémétrie laser et autour de quelques représentants du site de Sophia pour aborder les risques Tsunamigéniques et la sismicité de la région.

Les ateliers de télémétrie laser de Méo, le T2L2 ont été animés par Hervé Mariey, Grégoire Martinot-lagarde, Mourad Aimar, Jocelyn Paris et Xiaoni Wang.

Les ateliers sur la sismicité ont été montés dans la tour d’accueil à l’entrée du site. Ils ont été animés par Jean-Luc Berenguer, Corinne Nicolas-Cabane, Christophe Zaroli et Thomas Roméro.
Les huit posters de l’exposition itinérante « sismo tour », la malette « simos à l’école » et le poster de présentation du réseau d’alerte et de surveillance des risques tsunamigéniques ont servi de supports de communication pour cette thématique.

Toutes les conférences ont affiché complet et les retardataires n’ont pas eu de place assise tant le public était nombreux. Anne Deschamps a animé deux des onze conférences prévues :
La première à 19h00 sur "Le séisme du Japon : pourquoi a-t-il été une surprise ?".
La seconde à 20h40 intitulée : "Un instrument de Calern participe au centre d’alerte tsunami Méditerranée ouest"

Pendant ce temps, Jenny Trévisan a tenu la caisse de l’espace restauration et l’intervention de Dominique Albanese a largement contribué à faire que le jeu concours soit un succès.

Diaoporama à venir

Au programme général de cette nuit, les visiteurs ont pu notamment voir des instruments précurseurs des techniques utilisées aujourd’hui par les observatoires les plus performants de la planète ou le plus grand télescope de Schmidt d’Europe.

Les associations régionales nocturnes AQUILA (Nice), ARGETAC (Calern), ASTROSPACE (Cannes), Copernic (Fréjus), GAPRA (Antibes), Planétarium Valéri (Nice), PSTJ (Mandelieu) mettent aussi leurs télescopes ainsi que leurs connaissances astronomiques à disposition du public pour observer le ciel diurne.

Les thématiques abordées ont été variées : de la géophysique à l’astrophysique, en passant par
- le recueil de données sismologiques et la prévention des tsunamis (RESIF),
- la mesure du champ de gravité terrestre par l’orbitographie satellitaire sur la station laser (MeO),
- le transfert de temps par lien laser (T2L2),
- la surveillance de débris spatiaux, la mesure du diamètre solaire (PICARD-SOL),
- la détection automatique de sursauts gamma (TAROT) .
- le projet d’une base d’observation unique dédiée à l’enseignement par et pour la recherche (C2PU)...

Merci à Clémence Durst et à Nicolas Brundu pour la qualité de la gestion de l’organisation de cet évènement.

Rendez-vous dans deux ans...