ANO2-VEGA

Le service proposé se décompose selon les éléments suivants :

  1. la maintenance des instruments français. Cette maintenance est assurée par les équipes projets et nécessite une supervision scientifique afin de garantir la stabilité de l’instrumentation. Il s’ensuit des opérations d’étalonnage et de contrôle des performances nécessitant des observations techniques et de l’analyse de données. Des opérations mineures de jouvence sont également prévues afin de conserver les instruments au meilleur niveau opérationnel. L’équipement prochain des télescopes d’optique adaptative fait également l’objet d’une réflexion amont sur l’évolution envisageable des instruments, notamment dans le visible.
  2. la mise en service de salles d’observation à distance (une à Meudon et une à Nice) et l’assistance pour les observations à distance. Depuis 2010, VEGA observe à distance pour environ 70% des nuits affectées (40 nuits sur 60 en 2011). Le service s’occupe de la documentation et de l’organisation des observations à distance, gestion du planning et de la programmation des séquences d’observation ainsi que le déroulement des observations. Des outils de type OV ont été développés pour faciliter ce travail. L’un d’entre eux PIVOT nécessite en particulier une mise à niveau d’afin d’assurer une gestion annuelle des observations (et non plus semestrielle) qui serait plus simple et en partie automatisée avec une visualisation intégrée des observabilités (type Aspro).
  3. le maintien de pipelines de réduction de données et l’assistance à leur utilisation. Les données doivent être mises en place sur les centres de traitement, prétraitées pour tout ce qui concerne les mises en forme. Une base de données a été développée pour la gestion et l’archivage de ces données. Le logiciel de réduction de données n’est pas facilement distribuable sur n’importe quelle plateforme et la philosophie adoptée est d’offrir l’accès aux données et aux outils de réduction sur les ordinateurs mis à disposition dans les laboratoires qui hébergent ce service.

Le service s’appuie également sur les outils développés par le JMMC pour :

  • l’assistance à la préparation des demandes de temps,
  • l’aide à la préparation des observations une fois le temps obtenu : assistance dans l’utilisation des outils de planification.

Le développement des outils JMMC a en effet pris en compte les besoins spécifiques CHARA grâce à l’implication forte dans ce service des responsables des instruments français sur CHARA.

Contact local : N. Nardetto

Contact national : N. Nardetto

ANO2-MATISSE

Tâches de service MATISSE :

L’OCA, L’INSU et le laboratoire Lagrange, sont instituts et laboratoire ’Principal Investigateur’ de l’instrument de seconde génération MATISSE au VLTI. Le service concerne la phase de test en laboratoire. Il concerne aussi "l’Assembly, l’Integration et la Verification" (AIV) et le commissioning sur le ciel de l’instrument. Le service inclut aussi le développement et le maintien à jour de l’Exposure Time Calculator de référence de MATISSE, l’accompagnement des utilisateurs et le suivi de l’instrument après son installation à Paranal.

Contact local : B. Lopez

Contact national : B. Lopez

ANO2-SKA

Grâce aux développements technologiques et informatiques des dernières années, la radioastronomie basse-fréquence est en train de vivre sa "renaissance" à travers la construction du plus grand radiotélescope au monde: le Square Kilometre Array (SKA), un réseau d’antennes qui sera construit sur deux sites (en Afrique du Sud et en Australie) et qui couvrira un énorme domaine en fréquence (~50 MHz – >15 GHz), avec une surface collectrice totale d’un kilomètre carré.

L’utilisation de ce radiotélescope conduira à des avancées scientifiques majeures, représentant toutefois un défi technologique considérable, surtout à cause de l’énorme masse de données à traiter. Le travail de préparation à SKA s’articule autour de groupes de travail scientifiques et technologiques, avec des ateliers fréquents et réguliers pour discuter les avancements et les prérequis du projet.
Dans cette phase de préparation, un rôle fondamental est en outre joué par les différents précurseurs internationaux de SKA, comme LOFAR en Europe, ASKAP et MWA en Australie, MeerKAT en Afrique du Sud.

Tâches de service SKA :

Participation aux développements méthodologiques pour le traitement des données radio basse-fréquence. En particulier, aide à la mise en place d’algorithmes performants de traitement de très grosses masses de données multi-fréquence issu de SKA pour le consortium "Low-Frequency Aperture Array" (LFAA), dont l'OCA est membre associé depuis 2016.

Contact local : C. Ferrari

Contact national : W. van Driel

Aller au haut